Couple gay pris en otage: des «inconscients» idéaux

Après la libération tragique de quatre touristes au Bénin vient l’heure des reproches, qui visent surtout les deux jeunes mariés français.

Les voilà de retour au pays, après dix jours d’angoisse. Patrick Picque et Laurent Lassimouillas ont été accueillis samedi à Villacoublay, au lendemain de leur libération, en même temps que deux autres touristes, une Américaine et une Coréenne. Tous les quatre avaient été enlevés alors qu’ils faisaient un safari dans le parc naturel du Pendjari, au nord-ouest du Bénin, dans une zone frontalière du Burkina Faso. Leurs ravisseurs prévoyaient probablement de les monnayer auprès d’un mouvement jihadiste. L’opération a coûté la vie à deux militaires français, auxquels un hommage national sera rendu mardi.

Ce dénouement tragique laisse un sentiment de malaise, qui s’est rapidement étendu sur les réseaux sociaux et dans les commentaires aux articles parus dans la presse, quant à «l’irresponsibilité» supposée des deux Français. Comme pour enfoncer le clou sur l’«inconscience» des deux hommes, on a souligné le fait qu’il s’agissait d’un couple de jeunes mariés, «en lune de miel». «Il y en a qui, pour leur voyage de noces, rêvent de soleil, plage, cocotiers, farniente, en deux mots, d’une douce tranquillité. Et il y a les autres, ceux qui ont besoin de piment», ironise le très à droite Boulevard Voltaire. Comme si le couple gay était allé titiller les jihadistes.

Avertissement tardif
En réalité, le parc naturel où s’est déroulé le drame (qui a aussi coûté la vie au guide du groupe) faisait l’objet d’une promotion touristique de la part des autorités béninoise. Qui plus est, le secteur n’était pas cité dans les mises en garde de Paris avant le 10 mai, bien après la prise d’otage, même si la bande frontalière avec le Burkina Faso avait été ajoutée en avril, relève «Marianne».

Malgré tout, les autorités y sont allés de leur reproche contre les touristes, comme le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian au micro d’Europe 1, ou encore Nicolle Beltrame, mère du gendarme tué lors de l’attaque jihadiste de Trèbes: «Ils sont allés dans une zone excessivement dangereuse pour du loisir, pour un plaisir personnel. Je trouve ça très égoïste.»

«Coup médiatique»
D’autres commentateurs ont volontiers crié à un coup monté de la Macronie pour «redorer son blason». Tel ce blogueur de Mediapart qui invoque pêle-mêle la répression des Gilets jaunes, l’affaire Benalla, le lobby gay et l’abandon supposé de Sophie Pétronin (cette médecin otage au Mali depuis fin 2016) pour fustiger l’exploitation médiatique du sauvetage du couple. Selon lui, ce dernier serait allé se fourrer das la gueule du loup dans un «pays intolérant»: «En tant qu’homosexuel, avant de voyager en terres inconnues, ne faut-il pas s’informer sur la situation du pays afin de savoir si les homosexuels n’y sont pas persécutés?» Mauvaise pioche: le Bénin est un des rares pays africains où l’homosexualité n’est pas un crime.

11 comments

Votre article est truffé d’imprécisions. D’abord les touristes (les 4) n’ont pas été libérés au Bénin mais au Nord du Burkina Faso voisin.

Ensuite, les deux femmes (Américaine et Sud-Coréenne) étaient retenues en otage au Burkina toujours depuis près d’un mois (28 jours selon les premières informations recueillies).

Evitez de propager des faits inexacts et vérifier bien ce que vous écrivez avant de le publier.

Tout ce que l’on a réussi à faire c’est à ridiculiser l’armée française , mais au profit de qui…?
La prochaine fois envoyer des rambos Américains ou voir Israéliens !

… La mort de deux vaillants soldats des forces spéciales a suscité chez moi une colère qui gronde et ne cesse de s’amplifier… Deux soldats d’élite tués en échange de la vie de deux homos qui n’avaient rien à faire dans cette partie du globe déconseillée et infestée de terroristes islamistes… Ces deux là, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, venaient de se marier et étaient en voyage de noce lorsqu’ils ont été enlevés le 1er mai alors qu’ils roucoulaient dans le parc national de la Pendjari, dans le nord du Bénin… N’y-a-t-il pas là une disproportion inconvenante dans le dénombrement et le choix des victimes ? Macron voulait réaliser un coup d’éclat afin de redorer son blason et assurer, ainsi, la victoire de ses acolytes… Cela s’est traduit pas un tragique fiasco qui va, assurément, marquer à jamais le moral de nos troupes en OPEX… Mourir pour défendre la Patrie : OUI ! Mourir pour sauver deux hurluberlus en vacances qui n’ont que faire du patriotisme : NON ! Jamais !

Je partage votre avis sur le fait intolérable d’avoir perdu 2 soldats pour sauver 2 touristes ! Cependant, quelle que soit leur sexualité, leur vie n’est pas plus ni moins importante, or, contrairement au discours du Ministre des Armées, le site n’était pas considéré à risques… Alors n’en rajoutez pas, et que savez-vous du patriotisme supposé ou non des deux otages ???

T’es entrain de dire que parce qu’ils sont homos leur sauvetage vaut moins la peine de prendre un tel risque que si ils étaient hétéros. Dans le genre FDP….
Penses-tu la même chose de tous les otages hétéros capturés dans des zones à risques?
Je ne crois pas! Ce qui te dérange , c’est que des soldats aient été missionnés pour sauver un couple gay que les fiottes d’extrême droite dans ton genre auraient laissé crever.
Ces 2 soldats sont morts pour sauver 2 français . POINT!
Eux sont patriotes contrairement aux déjections dans ton genre qui auraient préférer voir ces 2 français mourir car homos plutôt que d’être sauvé, même si aucun soldats n’auraient été tué. Vous les homophobes d’extrème droite avez en commun votre avec les terroristes de Daesh votre haine des homos ! Ce qui vous rend aussi infâmes et dangereux qu’eux.

Ce n’est pas parce qu’ils sont homos que je les blâme. Je blâme leur inconscience et leur manque de prudence. Quand on est homo, on choisit un pays où les homos sont acceptés. On ne va pas se jeter dans la gueule du loup dans un pays qui ne tolère pas les gays et le crie haut et fort. Ça ne prend pas une tonne d’intelligence pour comprendre cela. Il y a plusieurs pays où on accepte les gays et leur mariage. Pourquoi choisir précisément un pays qui ne les accepte pas?

Aprés le mariage GAY l’adoption , un enfant aura toujours besoin d’un papa et d’une maman, même s’ils s’accommodent de parents homos.
Pauvres enfants , je les plein du fond du coeur ,
Etre homophobe c’est ne pas aimer les homos, pas de leur nuire. Qui peut empêcher quelqu’un de ne pas aimer la couleur rouge ou les petits pois ?… Comment peut-on assimiler un choix personnel à un délit si personne n’est victime de ce choix ?
Ah !!! c’est beau la nature ; deux hommes en train de se peter le cul à tour de rôle .

Le militantisme LGBT tend vers le mysticisme… excommuniant tous ceux qui doutent taxés d’homophobes. Cela relève d’une forte intolérance peu intelligente
Le journal les inrocks plutôt à gauche relevait dans un article en décembre 2018 que les homosexuels étaient persécutés au Mali chassés et menacés de mort. Il faut savoir prendre conscience d’une certaine réalité géopolitique et s’il s’agit de tourisme militant savoir en assumer le risque.

Comments are closed.

À lire également