Icône «profanée» par les couleurs de l’arc-en-ciel

Le ministre de l’Intérieur polonais s’est félicité de l’arrestation de l’auteure présumée d’affichettes représentant la vénérée Vierge noire de Czestochowa aux couleurs LGBT.

On ne transige décidément pas avec les symboles religieux et nationaux en Pologne. Une militante d’opposition de 51 ans a ainsi été arrêtée lundi à Varsovie. Elzbieta Podlesna est soupçonnée d’avoir affiché des reproductions de la Vierge noire de Czestochowa, une image sainte vénérée dans le pays, avec une auréole arc-en-ciel. Les affichettes étaient apparues dans la nuit du 26 au 27 avril dans la ville de Płock, «sur des poubelles et des toilettes mobiles» selon la police.

Le ministre de l’Intérieur, Joachim Brudzinski, a remercié les enquêteurs pour l’identification et l’interpellation de la «profanatrice»: «Aucun discours sur la liberté et la tolérance ne donne droit à quiconque d’offenser les sentiments des croyants», a-t-il déclaré. A l’été 2018, Brudzinski avait déjà menacé des participants à la Pride de Czestochowa de poursuites pour avoir déployé une banderole où l’aigle des armoiries polonaises apparaissait sur un fond arc-en-ciel.

Incitation à la haine
L’affaire de Płock fait suite à une polémique survenue à Pâques dans une église de la ville. Comme c’est de coutume lors de cette fête, les péchés sont figurés sous forme de boîtes disposées autour de l’effigie du Christ au tombeau. Le prêtre local avait jugé bon d’y rajouter des boîtes «LGBT» ou «Genre», ce qui avait provoqué un tollé, et donné lieu à une altercation avec des militants LGBT venus protester devant l’installation.

À lire également