Jussie Smollett interviewé sur le plateau de «Good Morning America» (ABC).

Jussie Smollett, une agression cousue de fil blanc?

L’acteur vedette d’«Empire» a-t-il réellement été la victime d’une agression raciste et homophobe? Alors que la presse relate des faits troublants, de nombreux soutiens de Jussie Smollett dans les communautés noire et gay prennent leur distance.

L’acteur Jussie Smollett victime d’une attaque motivée par la haine raciste et homophobe. L’histoire avait fait les gros titre de la presse et déchaîné une avalanche de messages de soutien et d’indignation. Pourtant le scénario de cette nuit du 29 janvier à Chicago était bizarre: un liquide mystérieux aspergé sur l’acteur, une corde nouée autour de son cou, le slogan pro-Trump proféré par les deux agresseurs: «This is MAGA [Make America Great Again] country» et, pour finir, une victime qui réapparaissait sur scène peu après l’attaque, apparemment en forme, lançant à son public: «Soyez fiers! Soyez plus gay! Soyez plus Noirs!»

Au fil de la semaine dernière, les doutes se sont changés en soupçons, après que des «sources policières» ont révélé à CNN que deux frères nigérians connus de Jussie Smollett seraient mêlés à l’affaire. L’un avait été coach personnel de l’acteur et rappeur de 36 ans, tandis que l’autre avait fait de la figuration dans «Empire», série qui a fait de Smolett une star. Ce dernier les aurait payés 3500 dollars pour jouer le rôle des agresseurs. De son côté, la police de Chicago s’est contentée d’indiquer que «l’orientation de l’enquête avait changé».

Trahison
La version de Smollett mise en doute, plusieurs de ses soutiens ont repris la plume ce week-end pour exprimer leur malaise, voire leur sentiment d’avoir été trahis. Ainsi le journaliste noir et gay Ernest Owens, dans le Daily Beast, qui s’inquiète surtout du contrecoup de ce qu’il appelle déjà un «scandale»: «il est utilisé pour discréditer les expériences vécues par d’innombrables personnes LGBTQ noires». Le site Vox relève que la thèse de la mise en scène apporte de l’eau au moulin des pro-Trump: «Ce cas touche au cœur de l’identité que Trump partage avec ses partisans. Il perpétue le point de vue dangereux que les médias sont corrompus et qu’il vaut mieux ne pas croire les articles sur le racisme et l’intolérance.»

Si l’attaque se confirme être un simulacre orchestré par l’artiste lui-même, la question demeure de son motif: mauvaise blague? performance politique? coup de pub incroyablement téméraire? Apparu à la télévision jeudi pour démentir les premières rumeurs, Jussie Smollett a campé sur sa version des faits: celle d’une agression raciste et homophobe perpétrée par deux Blancs fans de Trump. Les avocats de Jussie Smollett ont pris le relais ce week-end, expliquant que leur client était «en colère et atterré» par les soupçons portés contre lui.

À lire également