Alerte face à de nouvelles persécutions antigay

Un message appelant les homosexuels à fuir la Tchétchénie est apparu sur les réseaux sociaux russes, deux ans après une purge meurtrière qui avait mobilisé l’opinion internationale.

Une nouvelle purge visant des gays et lesbiennes présumés serait en cours en Tchétchénie, selon le journal «Novaya Gazeta» et des militants LGBT russes. Une mise en garde est apparue jeudi sur les réseaux sociaux, appelant les personnes vulnérables à «fuir aussi vite que possible» la république du Caucase. L’activiste Igor Kochetkov a confirmé disposer d’«informations crédibles» sur l’offensive des autorités tchétchènes, selon le «Moscow Times».

Les autorités tchétchènes ont démenti et condamné un «tissu de mensonges et de désinformation». C’était déjà le cas en avril 2017, quand la «Novaya Gazeta» avait la première révélé les persécutions antigay lancées deux mois plus tôt, et l’existence d’un camp où une centaine d’hommes auraient été internés. Un nombre inconnu seraient morts lors de leur interpellation ou en captivité.

A l’époque, le président tchétchène Ramzan Kadyrov avait nié l’existence même d’homosexuels sur son territoire, tout en estimant que si de tels individus existaient, ils seraient certainement mis à mort par leur propre famille.

À lire également