«Gilets jaunes» accusés d’une agression homophobe

Un élu municipal et son compagnon auraient été violemment pris à parti et menacés à un barrage, samedi en périphérie de Bourg-en-Bresse.

Plusieurs dérapages ont été rapportés hier samedi à travers l’Hexagone, où les «Gilets jaunes» bloquaient des centaines de routes pour protester contre la hausse des prix du carburant. Une de ces rassemblements aurait donné lieu à une agression à caractère homophobe, rapporte «La Voix de l’Ain». Raphaël Duret, élu municipal de Bourg-en-Bresse, et son ami ont été pris à parti alors qu’ils tentaient d’avancer dans un barrage, ce qui aurait provoqué «une réaction disproportionnée des manifestants», raconte le site du quotidien local.

«J’ai entendu certains manifestants dire, ‘Je le reconnais, c’est un PD’. A partir de là, ils nous ont menacés», explique le jeune élu, qui affirme avoir reçu des coups de pied et de poing. Il a également publié une photo de sa voiture avec une vitre éclatée. L’incident s’est terminé avec l’intervention de policiers, qui se sont interposés et ont mis les deux hommes en sécurité. Ceux-ci ont annoncé leur volonté de porter plainte.

À lire également