Les parents biologiques (à dr.) s'apprêtent à s'expliquer avec le couple gay, avec le poussin à leurs pieds.

Seconde chance pour un couple de papas pingouins

Au zoo d’Odense, les soigneurs ont vu un couple de manchots mâles récupérer un poussin négligé. Mais les parents biologiques n’ont pas tardé à se manifester…

C’est un véritable psychodrame qui s’est joué dans l’enclos des manchots d’un parc animalier danois. Il y a quelques temps, le personnel du zoo d’Odense avait assisté au «kidnapping» d’un poussin par un couple de mâles. La maman était partie nager, tandis que le papa, dont c’était en principe le tour de garder le petit, l’avait laissé seul. «Il semble être parti. Alors le couple [gay] a dû se dire ‘Quel dommage, on va le prendre!’» raconte la soigneuse Sandie Hedegård Munck dans une vidéo.

L’équipe du zoo n’était pas intervenue, mais le lendemain, les employés ont assisté à une scène mémorable: les deux parents biologiques sont aller s’expliquer avec les papas adoptifs. Après une brève altercation, ils ont récupéré le petit. Logique, selon Sandie: «La femelle est très protectrice; et elle est même agressive si on s’approche trop de son poussin.»

L’incident a néanmoins convaincu les soigneurs de la capacité du couple de mâles à être parents. Ils leur ont donc confié un œuf pondu par une femelle qui avait des difficultés à s’en occuper.

Couples observés de longue date
Chez les manchots, les couples de même sexe durables ont été observés de longue date, en captivité comme dans la nature. Il arrive qu’ils élèvent des petits ou qu’ils manifestent leur instinct paternel en couvant des cailloux qu’ils prennent pour des œufs abandonnés. C’est ce qui s’était passé en 1998 dans un zoo new-yorkais. Le personnel, attendri par cette quête désespérée des deux spécimens, Roy et Silo, avait fini par leur confier un œuf. Il avait éclos, donnant naissance à un poussin, nommé Tango, et inspirant le livre pour enfants «Et avec Tango, nous voilà trois», un best-seller international.

À lire également