Agressions en série dans un parc de Besançon

La police est à la recherche d’un groupe de très jeunes agresseurs qui, depuis juillet, s’en prennent à des gays fréquentant le Parc Micaud.

Le dossier est «traité avec le plus grand sérieux», assure la police de Besançon. Le parc Micaud, un espace vert au bord du Doubs connu pour être un lieu de drague homosexuelle, a été la scène d’au moins huit agressions nocturnes depuis juillet, dont cinq à caractère homophobe, rapporte la presse locale. L’association LGBTA locale Nouvel Esprit a publié une mise en garde sur les réseaux.

Victimes et témoins signalent une bande de très jeunes cogneurs, parfois jusqu’à quinze, qui encerclent leur proie, avant de la rouer de coups. «Ça ressemble à un jeu d’humiliation, de soumission pour eux. Il y avait quelque chose de froid, de systématique dans leur agression, décrit Marc (prénom d’emprunt), victime interrogée par «L’Est républicain». Ça a été une pluie de coups sur mon visage, chacun à leur tour. La visée d’humiliation était évidente.»

Pour le moment aucune arrestation n’a été menée. Les enquêteurs ont lancé un appel à témoins.

À lire également