Monde Paris

Le site français Yagg en sursis

16 sept. 2016

En difficulté financière chronique, l’indispensable site d’information LGBTI a été placé sous la protection de la justice. Il a un mois pour trouver un repreneur.

Yagg a été placé en redressement judiciaire, a annoncé hier le magazine LGBTI en ligne. La société éditrice du site, qui compte actuellement cinq salariés, connaît des difficultés financières depuis ses débuts en 2008. Elle a opté l’an dernier pour un modèle payant, qui n’a pas atteint son objectif de 3000 abonnés. Yagg a désormais un mois pour trouver un repreneur.

«Dans le contexte de la présidentielle, avec Sens commun et La Manif pour tous qui essayent de mobiliser sur ces thématiques, on pense que c’est important qu’il existe une presse et un média LGBT comme le nôtre», explique Xavier Héraud, rédacteur en chef, à «Libération». Yagg est, en France, l’unique média national à couvrir l’actualité LGBTI, malgré la renaissance de «Têtu» en ligne, principalement orienté vers le public masculin.

À lire également