Gay, le nom de ville qui fait bugger le système

Un éleveur américain a eu toutes les peines du monde à remplir un formulaire en ligne du Département de l’agriculture. Il vit à Gay, un nom de ville que l’ordinateur a rejeté comme «injure».

Un agriculteur de Géorgie s’est heurté à l’administration américaine lorsqu’il a rempli une demande de licence pour l’élevage, raconte une antenne locale du réseau Fox. Son formulaire rempli en ligne a été rejeté. Motif: il contenait un terme «injurieux». En fait d’injure, c’est le nom de la petite localité où Gene King vit et travaille qui faisait bugger le système: Gay, un bled d’une centaine d’habitants situé à 60km au sud d’Atlanta.

Gene King
Gene King
Contacté par le fermier, le Département fédéral de l’agriculture a reconnu le problème. Mais la fonctionnaire qu’il a eue au bout du fil s’est dite incapable de le résoudre. Elle a toutefois proposé d’inscrire Gene King dans la localité fictive de «Bay» et d’ajouter une note à son formulaire. «J’ai dit non, raconte l’agriculteur, je ne veux pas m’inscrire sous Bay, Géorgie. Je veux m’inscrire sous Gay, Géorgie, parce que c’est là que je vis.» Le programme informatique a été mis en ligne au début des années 2000. Ses développeurs étaient soucieux d’éviter que des plaisantins créent des localités au nom douteux. L’agence a promis de corriger le bug dans les plus brefs délais.

Le reportage de la Fox n’a pas résisté à la tentation de demander si Gay attirait beaucoup de gays. King a répondu qu’à sa connaissance, il n’y avait pas d’homosexuels à Gay, mais qu’il en connaissait par ailleurs. La ville porte le nom de son vénérable fondateur, un certain William F. Gay.

À lire également