Un exhibitionniste nommé Winnie l’Ourson

Une bourgade du centre de la Pologne est devenu la risée du web depuis que l’assemblée municipale a banni le personnage d’une place de jeu. On lui reproche son absence de pantalon et une «sexualité douteuse».

De passionnants débats ont agité le Conseil municipal de Tuszyn, une bourgade de la région de Lodz (centre de la Pologne),au début du mois de novembre. A l’ordre du jour: l’ouverture d’une place de jeux pour enfants à l’effigie de Winnie l’Ourson et de ses amis. Contre toute attente, la sujet a provoqué un certain malaise parmi les élus, raconte le «Croatian Times». L’un d’eux a fini par mettre le doigt sur le problème: «C’est que cet ours n’a pas une garde-robe complète; il est à demi nu et c’est totalement inapproprié pour les enfants», s’est écrié Ryszard Cichy. «Il n’a pas de sous-vêtements parce qu’il n’a pas de sexe. Il est hermaphrodite», a proclamé un autre. Le discussion a achevé de déraper quand une troisième élue a suggéré que le créateur canadien de Winnie lui avait tranché les testicules à la lame de rasoir.

Mascotte indigène
L’affaire a fait le tour du monde, faisant de Tuszyn la risée du web. Le maire de la commune s’est efforcé de limiter les dégâts en précisant à «Dziennik Lódski» que le débat municipal n’avait pas vraiment porté sur la sexualité de Winnie l’Ourson, mais sur la proposition de choisir une

Uszatek a fait les beaux jours de la télévision polonaise sous l'ère communiste. Lui au moins, n'apparaît pas cul-nu à l'écran.
Uszatek a fait les beaux jours de la télévision polonaise sous l’ère communiste. Lui au moins, n’apparaît pas cul-nu à l’écran.
autre mascotte, indigène celle-ci: l’ours Uszatek. «C’est malheureux que ce conflit entre conseillers municipaux aient été rendue publique. On aurait dit que c’était un problème sérieux. Mais à Tuszyn, nous avons de nombreuses aires de jeu. Il y a de la place pour l’un et l’autre des ours. J’espère que le prochain conseil municipal résoudra le question.»

La Pologne est décidément très soupçonneuse à l’égard des personnages de dessins animés ou de séries pour enfants. En 2007, le gouvernement des très conservateurs frères Kaczynski avait lancé une enquête sur les Teletubbies, et notamment sur la sexualité douteuse de Tinky Winky.

1 comments

Twinky Winky, Winnie l’ourson, tous de la même engeance ! Heureusement que les politiciens polonais très avertis sur ces sujets sont aux aguets. Surréaliste.

Comments are closed.

À lire également