«Virus gay» inoculé aux enfants: les familles flippent

La campagne municipale dans une ville de l’ouest canadien est agitée par une rumeur aberrante: les autorités auraient prévu d’«inoculer» l’homosexualité aux enfants.

Des parents de Burnaby, une ville de l’agglomération de Vancouver, paniquent. Plusieurs d’entre eux, au sein de la communauté d’origine chinoise, ont contacté les autorités après avoir entendu parler d’un plan visant à inoculer un mystérieux «sérum» à leurs gamins. Le but de cette injection serait de les rendre gays, rapporte Yahoo News (via).

«Mode de vie supérieur»
La folle rumeur s’est répandue alors que la ville est en pleine campagne municipale. Elle serait apparue sur un blog local en chinois, à la fin du mois dernier. Un article virulant y attaque la politique de non-discrimination dans l’éducation, adoptée par l’Exécutif sortant en 2011. On peut aussi y lire que ces dispositions visent à «promouvoir l’homosexualité» et à convaincre les petits que l’homosexualité est «un mode de vie supérieur».

Les balivernes au goût de conspiration anti-chinoise seraient aussi contenues dans un flyer électoral contre l’équipe municipale, qui a été distribué à la communauté chinoise – près du tiers des 200’000 habitants de Burnaby.

«C’est assez incroyable, à l’heure actuelle, que de telles choses soient accréditées», soupire le maire actuel, Harman Pandher. Quant à l’opposition municipale, elle nie toute implication dans la diffusion de ces rumeurs. Le candidat à la mairie Daren Hancot évoque même une tentative de «sabotage» de sa propre campagne. Il appelle toutefois les membres de sa liste à s’abstenir de développer leurs propres thèmes et à s’en tenir au programme de son parti.

1 comments

Soit c’est une plaisanterie, soit cette information est vraie et si tel est le cas, vivement que le PCC chute une bonne fois pour toute car une croyance aussi idiote ne peut venir que de là.

Comments are closed.

À lire également