Monde

«Maman n’est pas une extrémiste»

Opposée à un élu gay démocrate, une candidate républicaine embrigade son fiston homo pour un spot télé qui laisse mal à l’aise.

«Creepy» (malsain): c’est ainsi que les sites gay américains ont qualifié la vidéo réalisée par l’équipe de campagne de Nan Hayworth, candidate du parti républicain pour un siège de représentant de l’Etat de New York, aux élections fédérales de mi-mandat, ce mardi. Cette représentante de la droite conservatrice a enrôlé son fils gay, Will, dans une étrange pub diffusée actuellement sur les télés locales.

«Assumer qui je suis n’a pas été facile, mais mes parents m’aiment comme je suis et pour ce que j’aime. Alors quand j’entends des attaques vicieuses contre Nan Hayworth, je me dois de témoigner, affirme le jeune homme avec nervosité. Elle n’est pas une extrémiste. C’est ma maman, elle est gentille, attentionnée. Elle a toujours été là pour moi, et elle sera toujours là pour vous.»

Trop chou! C’est alors que sa candidate de maman apparaît à l’écran. «Je suis Nan Hayworth, annonce-t-elle, et j’approuve ce message – Moi aussi», ajoute le fiston, soulagé dans les bras de sa tendre génitrice.

Hayworth tente de déloger le sortant, Sean Patrick Maloney, premier représentant ouvertement gay de l’Etat. Elle accuse ce dernier de se livrer à une campagne de diffamation à son encontre. La politicienne de 54 ans est au diapason de son parti sur le refus du contrôle des armes, la baisse des impôts et l’opposition à la couverture santé du président Obama. En revanche, elle botte en touche sur les questions de mariage pour tous et d’avortement, chères au Tea Party, dont elle est pourtant très proche.

Thèmes: Etats-Unis  New York 

À lire également