Un porte-parole de l’OMS à Genève parmi les victimes du MH17

Une centaines de personnes actives dans le domaine du sida ont perdu la vie hier dans le crash survenu dans l’est de l’Ukraine. Au moins une était basée à Genève.

Plusieurs militants, chercheurs et fonctionnaires actifs dans le domaine du VIH figurent parmi les victimes du crash de la Malaysia Airlines, peut-être abattu par un missile dans l’est de l’Ukraine. Selon «The Australian», pas moins de 108 personnes parmi les 298 occupants du Boeing 777 étaient des délégués à la 20e Conférence mondiale sur le sida, qui s’ouvre dimanche à Melbourne, ou des accompagnants. Ils devaient faire escale à Kuala Lumpur avant de poursuivre leur voyage vers l’Australie.

Glenn ThomasLes hommages aux victimes affluent ce vendredi matin, notamment pour l’expert néerlandais Joep Lange, ancien président de l’International Aids Society. L’OMS a également confirmé la disparition d’un de ses porte-parole, basé à Genève: le Britannique Glenn Thomas. Cet ancien journaliste à la BBC venait de fêter ses 49 ans, indique la presse britannique. «Nous avons perdu une personne merveilleuse et un grand professionnel. Nos cœurs sont brisés. Nous sommes tous sous le choc», a déclaré sa collègue de l’OMS Fadela Chaib.

À lire également