Lausanne

La Messe 3.0

sam 22 juin, 22:00
Genève

Le Temple: Fusion

sam 6 juillet, 23:00
Lausanne

Extra Viewing Party

sam 22 juin, 18:00
Montreux
#places à gagner

Henry Moodie + Lauren Spencer Smith

ven 5 juillet, 20:30

Sa mère le croyait «pédé»: un garçon de 4 ans battu à mort

Une mère de Portland et son compagnon comparaissent devant la justice, un an et demi après le décès du petit Zachary.

Le 16 août 2012, Zachary, 4 ans, mourait des suites d’une perforation intestinale. L’enfant vivait dans un foyer pour sans-abris de la banlieue de Portland (nord-ouest des Etats-Unis) avec sa mère, Jessica Dutro, 25 ans, et le conjoint de celle-ci, Brian Canady, 24 ans.

Tous deux comparaissent devant la justice depuis la semaine dernière pour avoir causé la mort du garçonnet. Le couple gardait deux autres enfants.

«Il parle et il marche comme ça. Beurk»
Dans un premier temps, Canady avait avoué avoir administré un violent coup de pied dans le ventre de l’enfant, le 13 août, jour de l’anniversaire de l’enfant. Mais l’audition de la sœur aînée de Zachary a indiqué que c’est sa propre mère qui aurait infligé les coups mortels. Selon l’accusation, Jessica Dutro éprouvait du dégoût et de la colère contre son fils, qu’elle croyait «pédé», selon son expression. «Il parle et il marche comme ça. Beurk», avait-elle écrit à son petit ami sur Facebook. Elle avait aussi évoqué des punitions qu’elle lui infligeait afin de le «corriger», rapporte le quotidien local «The Oregonian».

Le couple avait attendu presque 24 heures avant d’appeler les secours, malgré de graves symptômes. L’enfant était mort deux jours plus tard à l’hôpital. Entre-temps, les services sociaux s’étaient aperçus que les deux autres enfants de Jessica, une fille de 7 ans et un garçon de 3 ans, présentaient également de graves lésions à la suite de coups. La fillette avait plusieurs côtes cassées.

2 thoughts on “Sa mère le croyait «pédé»: un garçon de 4 ans battu à mort

  1. « Un enfant a besoin d’une mère et d’un père pour être heureux et équilibré »…blablabla…

Comments are closed.