Monde

«Panique homosexuelle» à 1500m d’altitude

Un élève-pilote a tenté de tuer son instructeur et de se suicider en précipitant leur monomoteur vers le sol, l’été dernier. En procès, il explique avoir réagi à… une tentative de viol en vol.

Un pilote instructeur de 73 ans et son élève, un Grec de 51 ans, ont échappé à la mort, le 21 juin 2013. Ce jour-là, le Cessna dans lequel ils ont pris place finit retourné dans un champ. Tous deux ressortent vivants de l’épave. A ceci près que le septuagénaire, Winfried G. a des blessures à la tête et aux yeux qui ne correspondaient en rien au choc dû au crash. Quant à Kleomenis S., il est retrouvé quatre heures plus tard, endormi dans un buisson, près du lieu du crash.

Cette drôle d’histoire a atterri hier devant le tribunal de Francfort-sur-l’Oder, dans l’est de l’Allemagne, rapporte la «Berliner Zeitung». Sur le banc des accusés, Kleomenis S. est soupçonné d’avoir voulu tuer le pilote, avant de se suicider en précipitant l’avion vers le sol, alors qu’ils volaient à 1500m d’altitude. D’après l’enquête, il l’aurait frappé avec une pierre de 1kg – du cristal de roche – qu’il avait emportée avec lui lors de cette deuxième leçon de pilotage. Comme cela ne suffisait pas, il aurait enfoncé ses doigts dans les orbites du septuagénaires, tout en poussant les commandes de l’appareil vers le bas.

«Regard diabolique»
Pourquoi? D’après le prévenu, l’instructeur a tenté de l’abuser sexuellement. «Toutes les occasions étaient bonnes pour me tripoter», a dit l’accusé. Pire: Winfried G. l’aurait menacé avec un couteau. «J’avais peur pour ma vie quand je regardais dans ses yeux», a ajouté celui qui se présente comme un célèbre styliste vivant entre New York, Berlin et Athènes. Même après l’atterrissage forcé, le septuagénaire (le «meurtier», selon lui) se serait jeté sur lui, le blessant avec la lame.

L’histoire a été qualifiée de «complètement absurde» par les représentants de la victime. Winfried G. s’est défendu d’avoir eu des gestes déplacés envers l’accusé. Le «miraculé» n’avait même pas eu la moindre dispute avec lui auparavant. Quant au couteau, il a été retrouvé sur Kleomenis S. Ce dernier n’a pas su expliqué pourquoi il avait transporté une pierre dans son sac, ce jour-là. Il est poursuivi pour tentative d’assassinat, de lésions corporelles graves et d’agression aérienne. Verdict attendu le 21 février.

_________________
18 février 2014   Thèmes: Étiquettes : , , ,

À lire également