Viré parce que gay, le chef de choeur part avec 80% des fidèles

Un pasteur méthodiste se retrouve face à une église quasiment vide après avoir congédié son chef de choeur pour homosexualité.

«Votre homosexualité n’est pas saine d’un point de vue biblique»: c’est l’explication qu’a reçue Adam Fraley quand il a appris que la chorale de l’église méthodiste d’Alexandria (Indiana) se passerait désormais de ses services. Le jeune homme dirigeait le chœur depuis six ans quand le pasteur local s’est aperçu qu’il vivait avec un autre homme. Le licenciement brutal a suscité l’incrédulité chez les fidèles de la congrégation, pourtant réputée conservatrice au sein d’un Etat du Midwest qui ne l’est pas moins. Les ouailles ont manifesté leur désapprobation en désertant le temple, qui aurait perdu 80% de ses fidèles, rapporte le site Towleroad.

«église prise en otage»
Membre de l’assemblée paroissiale, David Steele n’a pas hésité à critiquer publiquement la décision du pasteur: «C’est comme s’il avait pris l’église en otage, estime-t-il. Il va complètement à l’encontre de ce que la base désire.» Selon lui, la United Methodist Church «est archaïque dans ses vues, il est temps que sa hiérarchie impose un changement.» En l’occurrence, le dirigeant contestataire a été suspendu de ses fonctions.

1 comments

Comments are closed.

À lire également