Attaque au «gaz toxique» contre un club gay

Après les associations LGBT, la scène gay est de plus en plus sous pression, en Russie. Des inconnus usent de tous les moyens pour intimider, voire terroriser les clients d’une disco moscovite.

Depuis quelques semaines, le Central Station, un nightclub moscovite gay-friendly est la cible d’une série d’attaques et d’intimidations inquiétante. Dans la nuit de samedi à dimanche, des inconnus ont sprayé du «gaz toxique» dans le local, où quelque 500 personnes étaient présentes. La boîte de nuit a été évacuée tandis que le système d’aération chassait le gaz, rapporte LifeNews. Plusieurs personnes ont dû solliciter une assistance médicale, précise le site.

Propriétaire suspect
C’est la quatrième fois que l’établissement est visé par des inconnus en quelques jours. «Nous pensons que ces personnes sont connectées avec le propriétaire du bâtiment», qui tenterait de se débarrasser de ce locataire encombrant, a indiqué Andreï Lechinsky, directeur du Central Station. La semaine précédente, des coups de feu avaient été tirés sur la porte du club. Précédemment, des hauts-parleurs diffusant en boucle un titre du chanteur (très queer) Boris Moiseev et une énorme bannière «entrée du club gay» avaient été installés aux fenêtres au-dessus de l’établissement. Une manière d’intimider la clientèle aspirant à une certaine discrétion…

1 comments

il y a autant d’ abrutis en Russie qu’ en France ! à croire que leur vie est insipide pour s’ occuper de celle des autres ! quand on est heureux on aspire au bonheur des autres !

Comments are closed.

À lire également