Bars & Clubs

Soirée Geneva Pride

Genève, sam 4 février, 18:30
Bars & Clubs
#Cruising

HRDR #13

Bâle, sam 18 février, 23:00
Bars & Clubs
#Cinéma

Afterwork queer Priscilla, reine du désert / des places à gagner!

Lausanne, mer 8 février, 17:00

Gay pride interrompue par des violences

Quelque 200 jeunes ont attaqué les participants à une marche LGBT, mercredi dans la petite ville de Budva. Le gouvernement du Monténégro a condamné l'agression.

La première marche des fiertés organisée au Monténégro a tourné court, mercredi à Budva. La petite station balnéaire de l’ex-province serbe a brièvement vu défiler une centaine de militants LGBT avant que 200 protestataires environ attaquent le défilé aux cris de «Tuez les gays!» Des chaises, des pierres et des bouteilles ont été jetés contre les manifestants, parmi lesquels figuraient des représentants du gouvernement et des diplomates étrangers. L’attaque aurait fait plusieurs blessés léger. La police a procédé à une vingtaine d’arrestations. Le ministre de l’Intérieur a promis de prendre des mesures contre les agresseurs. «Nous ne devons pas laisser croire qu’il est impossible de manifester un minimum de tolérance à la différence dans ce pays», a ajouté Rasko Konjevic. Le Gouvernement a récemment lancé un plan national antidiscrimination, visant notamment à protéger les personnes LGBT.

Climat tendu
La parade, organisée par l’association LGBT Forum Progrès et autorisée par les autorités, s’était mise en place dans un climat tendu, rappelle Balkan Insight. Quelque 2000 personnes avaient signé une pétition contre la marche LGBT dans la cité de 15’000 habitants. La veille, une annonce mortuaire portant le nom de directeur de Forum Progrès circulait sur internet. Une deuxième gay pride est prévue en octobre dans la capitale, Podgorica.