Razzia anti-poppers en Allemagne

Lors d’un vaste coup de filet, trois hommes ont été arrêtés pour avoir commercialisé le produit chimique, réputé aphrodisiaque et toujours très demandé dans la scène gay, malgré son interdiction.

Main basse sur les fioles! La police de plusieurs länder allemands ont procédé à des perquisitions dans une douzaine d’entreprises et de sex-shops à travers le pays, notamment à Berlin et dans le Bade-Wurtemberg, mardi. Objectif: mettre fin au commerce clandestin de poppers, dont la vente est interdite en Allemagne. Quelque 300 articles ont été saisis, note le site allemand Queer.de. Trois hommes ont été arrêtés.

Risques sanitaires
Réputés dans la scène gay pour leurs effets vasodilatateur, euphorisant et aphrodisiaque, les poppers sont fortement déconseillés. Ils entraîneraient des risques cardiaques et des dégâts ophtalmiques, entre autres. Plusieurs formules chimiques sont utilisés pour sa fabrication. La plus courante, à base d’isobutylnitrite est bannie dans l’Union européenne, mais elle est toujours légale en Amérique du Nord.

À lire également