Monde

Lois antigay: Venise coupe les ponts avec Saint-Pétersbourg

Jumelée avec la ville de Pierre le Grand depuis 2006, la municipalité de Venise a annoncé la suspension de ses échanges culturels avec la métropole russe.

A l’unanimité, lundi soir, le conseil de la ville italienne a adopté une motion exigeant du maire qu’il mette entre parenthèses son jumelage avec Saint-Pétersbourg. La décision cite des raisons «historiques, de prestige international et de conscience» après l’adoption par la deuxième ville russe, en mars 2012, d’une loi contre la soi-disant «propagande homosexuelle». Un texte inspiré de cette même loi est en cours d’examen au niveau fédéral, en Russie. Il a été plébiscité en première lecture, la semaine dernière.

Le maire soupire…
Selon le «Corriere della Sera», le maire de Venise, Giorgio Orsoni (centre gauche), s’est opposé en vain à la motion. Il craint des conséquences graves pour les collaborations scientifiques et culturelles déjà engagées entre les deux villes, notamment entre les institutions vénitiennes et le prestigieux Musée de l’Hermitage.

_________________
30 janvier 2013   Thèmes: Étiquettes : , , , ,

À lire également