Monde

La Sicile se dote d’un président gay… et chaste

Le candidat de la gauche, Rosario Crocetta, a ravi la région italienne à la droite. Il devra maintenant respecter une promesse de campagne insolite: mettre en veilleuse sa sexualité durant son mandat.

Après Nichi Vendola dans les Pouilles, l’Italie compte un deuxième gay à la tête d’une région. Soutenu par le Parti démocrate (centre gauche) et l’UDC (anciens chrétiens-démocrates), Rosario Crocetta a été élu hier, avec près de 31% des voix. Le parti de Silvio Berlusconi, le Peuple de la liberté, encaisse une déculottée dans ce bastion historique de la droite.

Marié avec la Sicile
Particularité de Crocetta, 61 ans: il avait promis il y a quelques mois que s’il était élu, il renoncerait au sexe! Il se considérerait «marié avec la région, avec les Siciliennes et les Siciliens». Une façon, peut-être aussi, de calmer les réticences au sein de ses partenaires catholiques, note Gay.it. «La sexualité, qu’elle soit hétéro ou homo, peu importe, créée un effet de surexposition. Quand on a un rôle public on se doit d’être très prudent et très chaste», avait-il ajouté, pensant sans doute aux frasques de l’ancien président du Conseil.

Crocetta avait été outé par Forza Italia lors de la campagne municipale de 2003. Ce qui n’avait pas empêché ce champion de la lutte contre la mafia de devenir malgré lui le premier maire d’une grande ville (en l’occurrence Gela) ouvertement gay.

_________________
29 oct. 2012   Thèmes: Étiquettes : , , ,

À lire également