Agenda

La Saint-Valentin du Q

Genève, ven 10 février - dim 12 février
Bars & Clubs
#Cruising

HRDR #13

Bâle, sam 18 février, 23:00
Bars & Clubs

P’Tea Drag

Neuchâtel, dim 12 février, 14:00

Ambassadeur lynché parce que gay?

Une partie de la droite américaine spécule sur l'homosexualité présumée de Chris Stevens, tué le 11 septembre à Benghazi. Son cadavre aurait subi des violences sexuelles.

De nombreuses questions restent en suspens, presque une semaine après la mort de l’ambassadeur américain en Libye. Autant que les commanditaires de l’attaque, les circonstances de sa mort restent floues. Hier, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait toutefois laissé entendre que les conditions du meurtre avaient été «absolument atroces». De fait, des sources non confirmées font état de violences sexuelles perpétrées sur le diplomate avant son décès, ainsi que sur son cadavre. Des images laissant penser à un viol circuleraient dans les médias arabes.

Pour le bloggeur gay conspirationniste Kevin DuJan, ces scènes insoutenables seraient typiques du traitement réservé aux homosexuels. Et selon lui, Chris Stevens, célibataire de 52 ans, aurait précisément été lynché parce qu’il était gay. Sur son blog farouchement anti-Obama, HillBuzz, DuJan prétend que l’homosexualité du diplomate était bien connue dans sa ville d’origine, Chicago. Ses preuves sont plutôt fragiles: le témoignage d’un employé du consulat serbe dans cette ville (qui semble ne pas connaître directement Stevens) et les écrits d’un ami de jeunesse du futur ambassadeur sur Facebook, qui révéleraient à mots couverts un flirt remontant aux années 1970.

Tout ceci pour en arriver à une conclusion évidemment politique: Barack Obama et Hillary Clinton sont responsables de la mort de Chris Stevens. Le Département d’Etat n’aurait jamais dû envoyer un gay dans un pays comme la Libye, où en tant que tel, il allait au devant d’une «mort inévitable».

«Blame Game»
Ces spéculations fumeuses ont connu un certain succès sur des sites affiliés au Tea Party, note Queerty.com. Le site Examiner.com parle de l’envoi d’un ambassadeur gay en Libye comme d’une «provocation internationale». Autant de théories qui complètent à merveille le «blame game» déployé par une partie de la droite américaine pour rejeter la responsabilité du déferlement de violence anti-américaine sur l’administration actuelle.

Si Stevens était effectivement gay, réplique quant à lui Queerty.com, «nous serions fier d’avoir eu un membre de la communauté LGBT qui aura été, comme l’a appelé le président Obama ‘un représentant courageux et exemplaire des Etats-Unis’.»

One thought on “Ambassadeur lynché parce que gay?

  1. je vois pas l’intérêt de colporter même avec des pincettes ce genre de spéculations sans avoir quelques « preuves » de ce qu’on avance. Ca sent bien les thèses complotistes comme d’hab, les propager c’est sûrement pas obligatoire.

Comments are closed.