Monde

«Si je deviens président, je dis adieu au sexe»

Faut-il être chaste pour être élu, quand on est un politicien gay? C’est en tout cas ce que Rosario Crocetta, candidat de centre gauche en Sicile a promis à la télévision italienne.

«Si je devais devenir président de la région Sicile, je dirais adieu au sexe et je me considérerais marié avec la Sicile, les Siciliennes et les Siciliens.» Cette promesse inédite pour un politicien émane de Rosario Crocetta. L’eurodéputé du Parti démocrate (centre gauche), qui mènera l’opposition de centre gauche lors des prochaines élections régionales du printemps 2013, est ouvertement gay. Issu des rangs du Parti communiste, il avait fait son coming-out il y a une dizaine d’années. Il était alors le premier maire d’une grande ville (Gela) à révéler publiquement son homosexualité.

Sur le plateau de l’émission «KlausCondicio», le prétendant à la présidence de la région, a expliqué qu’à 61 ans, il n’avait de toute façon «plus l’âge pour certaines escapades» – un clin d’œil aux frasques de l’ex-premier ministre Silvio Berlusconi. Une charge politique, a-t-il encore ajouté, «c’est comme entrer dans les ordres».

Rosario Crocetta a, par ailleurs, acquis une grande notoriété de par sa fermeté vis-à-vis du crime organisé. Il a échappé à trois tentatives de meurtre commanditées par la mafia ces dernières années.

(Source: Gay.it)

_________________
21 août 2012   Thèmes: Étiquettes : , ,

À lire également