Monde

À vélo, les homos albanais brisent le mur de la peur

Une douzaine de gays et de lesbiennes ont pédalé dans Tirana pour annoncer la première gay pride du pays, jeudi. Ils ont bravé plusieurs attaques sur leur parcours.

Héroïque! C’est l’adjectif qui qualifie le mieux le premier défilé LGBT qu’a connu l’Albanie, lundi. Sous une pluie battante, une douzaine de gays et lesbiennes revêtus d’un T-shirt aux couleurs de l’arc-en-ciel ont enfourché des vélos pour parcourir l’avenue centrale de Tirana. L’événement n’est pas passé inaperçu, les participants ont été la cible d’insultes. Plusieurs gros pétards artisanaux ont explosé peu après le départ du convoi, sans faire de blessés. Des policiers auraient également empêché des jeunes de s’en prendre aux cyclistes. La police a procédé à une interpellation.

Guère troublée par ces attaques, Xheni Karaj, directrice de l’Alliance contre la discrimination, une coalition LGBT, s’est dite ravie de ce happening. Mais «c’est juste le début», a-t-elle rappelé au site Gay Star News. D’autres événements publics sont prévus cette semaine dans le cadre de la Journée mondiale contre l’homophobie. Et notamment une parade, jeudi – la toute première gay pride que connaîtra l’Albanie. «Il est important que la communauté LGBT commence enfin à briser le mur de la peur et du silence», a-t-elle ajouté.

«Un pays de liberté»
Candidate à l’entrée dans l’Union européenne, l’Albanie a dépénalisé l’homosexualité il y a 17 ans. Mais les esprits mettent du temps à changer. Fin mars, un membre du gouvernement avait ainsi appelé les forces de l’ordre à mater à coups de matraques les homosexuels qui oseraient défiler. Le Premier ministre Sali Berisha avait qualifié la remarque d’«inacceptable» et rappelé que son but était que Tirana soit «une ville de la tolérance» et l’Albanie «un pays de liberté».

_________________
15 mai 2012   Thèmes: Étiquettes : ,

À lire également