Extrait de «Piccolo Uovo» du dessinateur Francesco Tullio Altan.

La chasse aux pingouins gay est ouverte

L’opposition de droite au Conseil municipal de Milan réclame la censure d’un livre pour enfants racontant une fable homoparentale sur la banquise. Les néofascistes appellent carrément à brûler l’opuscule sur la place publique.

L’adoption prochaine, à Milan, d’un texte reconnaissant les couples non mariés, notamment homosexuels, fait beaucoup gamberger au sein de l’opposition de droite. A ce sujet, un conseiller municipal s’est trouvé une nouvelle cause à défendre. Selon lui, le centre gauche au pouvoir dans la capitale économique du pays tente d’endoctriner les chères têtes blondes au moyen d’albums subversifs.

«Message fortement idéologique»
Dans le collimateur de Francesco Migliorese (Peuple de la liberté, le parti de Silvio Berlusconi), un petit livre du très populaire auteur de bandes dessinées italien Altan. «Piccolo Uovo» raconte l’aventure d’un petit oeuf orphelin adopté par un couple de pingouins mâles. Juste avant Noël, l’élu s’est emporté contre le «message fortement idéologique» de l’album, déposant une motion contre l’achat du dangereux opuscule par les maternelles de la Ville.

Le Conseil municipal devra débattre de l’affaire «Petit oeuf» la semaine prochaine. En attendant, le responsable de la politique sociale à l’exécutif, Pierfrancesco Majorino a balayé la demande de l’opposition. Il a expliqué que la publication était très appréciée des petits: «Je l’ai lue à mon fils, et en tant que papa je le conseille à d’autres parents.» Mais empêcher l’ouvrage de «contaminer» les écoles n’est pas suffisant pour les néofascites de Forza Nuova, rapporte le site Blitz Quotidiano. Dans un message posté sur Twitter, ils auraient appelé à aller les chercher dans les librairies afin d’organiser un autodafé dans la plus pure tradition hitlérienne.

À lire également