Le mariage… ou la porte!

Un employé de la compagnie Aeroflot qui réclamait des droits pour les salariés LGBT du transporteur se serait vu contraint à un mariage blanc par ses supérieurs.

L’affaire remonte à la fin de l’année dernière. Steward de 25 ans, Maxim avait eu le tort, selon la compagnie aérienne, de projeter la création d’un groupe d’employés LGBT, raconte le site GayRussia, repris par Gay Star News. Sa hiérarchie lui aurait alors vivement conseillé de cesser ces activités et de rentrer dans le rang en se mariant avec une femme. Sans quoi il serait purement et simplement licencié. Le jeune homme aurait obtempéré, épousant une amie d’enfance. Celle-ci aurait même accepté de divorcer de son mari pour tirer son ami de ce mauvais pas.

Sans confirmer les dires du steward, une porte-parole de la société a indiqué qu’Aeroflot n’avait pas de groupe gay parce que les employés «doivent séparer leur vie personnelle de leur vie professionnelle.» Des associations LGBT russes ont décidé de lancer un boycott du transporteur. Une manifestation est prévue le 9 février prochain devant son siège.

À lire également