Cuba: le Karl Marx, théâtre de la lutte contre l'homophobie

Dans le même théâtre où Fidel Castro a prêché la Révolution s’est tenu le premier gala contre l’homophobie. Une première remarquable dans ce lieu-symbole du communisme.

Ils étaient 5’500 spectateurs samedi dernier dans l’historique théâtre Karl Marx, dont certains hauts responsables du Parti Communiste cubain. “Jamais je n’avais rêvé que cela puisse arriver dans ce pays, car moi j’ai beaucoup souffert de la discrimination, je suis même allé en prison parce que j’étais homosexuel”, confie Mia, une trans MtF qui n’aurait manqué pour rien au monde cet événement unique. Il faut dire que c’est bien la première fois qu’une campagne contre l’homophobie est lancée dans ce pays où de très nombreux gays ont été envoyés dans des camps de travail dans les années 60. Fidel Castro a en septembre dernier reconnu sa responsabilité dans la «marginalisation» des homosexuels et estimé que ces derniers avaient vécu une «grande injustice» au début de la Révolution. Alors tout le monde profite de cette soirée résolument festive et glamour, avec l’apparition des plus belles drag queen de l’île.

Aujourd’hui, c’est sa nièce Mariela Castro, 49 ans, qui est à la tête de cette campagne. Elle a demandé au PCC de mettre fin à la discrimination dans ses rangs et de soutenir un projet de loi d’union civile entre personnes du même sexe. Elle avait déjà obtenu en 2008 la légalisation du changement de sexe par opération chirurgicale. «Nous devons démanteler toutes les formes de la discrimination. Eradiquer l’homophobie. Défendons le socialisme comme la plus haute forme d’émancipation de l’être humain», a affirmé celle-ci.

2 comments

Tiens tiens ,

Quelqu’un essaierait-il de redorer son blason ?

Fidel Castro se repentirait-il d’avoir envoyé des gays dans des camps de travail dans les années 60 ?

C’est vrai qu’il vient également libérer de nombreux prisonniers politiques , il faut dire qu’après le scandale du prisonnier qui est mort par grève de la faim en 2010 , ça commençait à peser lourd :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Orlando_Zapata

Comments are closed.

À lire également