Monde Marketing

Tel Aviv troque l'étoile de David pour l'arc-en-ciel

12 avril 2011

Vanter la «ville-monde» auprès des gays sans parler politique, c’est le but de la métropole israélienne. Invitée de la prochaine CSD de Berlin, elle y escamotera tout symbole de l’Etat hébreu. Colère en Israël.

La métropole israélienne déploie depuis quelques temps de gros efforts pour assurer sa promotion touristique, entre autres en tant que destination gay. Ainsi au mois de juin, elle sera l’une des invitée d’honneur de la plus importante gay pride d’Europe, le CSD de Berlin. L’Office du tourisme de Tel Aviv y sera présent avec un stand, tout comme des artistes israéliens. Le site des «Yediot Aharonot» note toutefois que tout symbole national sera écarté de la manifestation promotionnelle. Tel Aviv préfère se profiler comme une «ville-monde, plurielle et libérale».

Un professionnel du secteur confirme que la décision est conforme à la politique actuelle du ministère du Tourisme. «On a pu prouvé que la manière intelligente d’exporter Israël, surtout en ce moment, était de mettre l’accent sur des marques dans lesquelles le pays excelle, sans utiliser quoi que ce soit symmbolisant l’Etat, explique-t-il. Malheureusement, le drapeau ou l’étoile de David peut soulever un antagonisme auprès de nombreuses personnes.»

La décision fait évidemment hurler les nationalistes, y compris parmi les gays. Certains promettent déjà de se rendre au défilé rien que pour y faire flotter le blanc et l’azur de l’étendard sioniste.

À lire également