De l’art d’être X

IAMX, c’est un peu Placebo qui aurait pris des amphétamines (Comment ? Ils en prennent déjà ?), ou Bowie qui se serait découvert des talents de DJ.

C’est une manière de déguster des textes crus et bien saignants, torse nu derrière une peau d’ours, l’œil papillotant sous une perruque blonde, le visage couleur craie et du rimmel en ribambelle.

Mais reprenons. IAMX, c’est le pseudo que prend Chris Corner, auteur, chanteur et producteur britannique quand il décide de faire crisser le vinyle et de la jouer électro-cuir (ou queer, comme tu préfères). Avant ça, Chris faisait partie de Sneaker Pimps, un group de trip-hop qui a connu son heure de gloire avec la chanson « 6 Underground » (si si, tu connais !). Et puis en 2004, le coquin laisse enfin parler le beat qui est en lui (sans jeu de mot) et il lance sa carrière solo sous le signe de ces quatre lettres classées X.

Mesdames, préparez vos cravates, messieurs, soignez votre mascara, IAMX débarque aux Docks de Lausanne pour faire valser les idées reçues et passer les genres au shaker de l’androgynie, sous le haut parrainage de 360°. L’occasion de rafraîchir ses classiques avec les basses synthétiques de « Kiss and Swallow », ou de se trémousser sur les titres plus rockies de « Kingdom of Welcome addiction ». Et quand on vous aura dit que la première partie est tenue par un garçon qui se fait appeler Herr Liebe…

IAMX, jeudi 4 mars @ Docks; Sévelin 34, Lausanne – portes 20h30 www.lesdocks.ch

À lire également