Culture

Sophie, une étoile éphémère

La musicienne et productrice écossaise a trouvé la mort accidentellement samedi, interrompant brusquement une carrière météorique.

Elle était une icône transgenre et surtout, une étoile ascendante de la pop mondiale. Ironie du sort, c’est en allant admirer le ciel que Sophie a trouvé la mort, samedi à l’aube. «Fidèle à sa spiritualité, elle est montée regarder la pleine lune, puis elle a glissé et fait une chute», a communiqué son label Transgressive, sur Twitter. L’accident s’est produit à Athènes, où la musicienne et productrice vivait. Elle avait 34 ans.

Née à Glasgow, Sophie Xeon avait débuté sa carrière en 2013 en restant anonyme. Le son hypnotique de ses titres avait rapidement retenu l’attention de plusieurs artistes, telles que Charli XCX, puis Madonna, Nicki Minaj, Kendrick Lamar ou Lady Gaga.

Gardant le mystère autour de sa personne, elle avait finalement dévoilé sa transidentité en 2017 dans la vidéo d’It’s Okay to Cry. Elle sortira un unique album, en 2018, Oil of Every Pearl’s Un-Insides. Cette exploration de l’identité et de la métamorphose lui vaudra une nomination aux Grammies. 360° avait alors consacré un portrait à cette figure singulière et secrète de la scène musicale.

Pionnière

Les hommages affluent depuis samedi, parmi lesquelles celui de Christine and the Queens, qui a qualifié Sophie de pionnière: «Elle s’est rebellée contre la société étroite et normative en étant un triomphe absolu en tant qu’artiste et en tant que femme […] Nous devons honorer et respecter sa mémoire et son héritage.»

Thèmes: Disparition  Musique  Trans 

À lire également