Culture Cinéma

Outplay lance sa plateforme VOD

1er mai 2020

«Heartstone, un été islandais», de Guðmundur Arnar Guðmundsson (2016).

En pleine crise du coronavirus, le distributeur français spécialiste des films LGBTQ+ veut maintenir le lien avec son public, notamment les ados isolés qui vivent en secret leur sexualité.

Outplay, l’un des principaux distributeurs français de films à thématique LGBTQ+ vient de lancer sa plateforme de vidéo à la demande (VOD), outplayvod.fr. Le projet, sur la table depuis plusieurs mois, a été finalisé avec la crise du Covid-19. En effet, cette petite structure de quatre personnes, dont son patron et fondateur Thibaut Fougères, a été frappée de plein fouet par la fermeture des cinémas.

On peut découvrir des longs-métrages de fiction et des documentaires, des courts, des séries. «Ces oeuvres abordant les thématiques de genre, d’identité sexuelle, d’intersectionnalité, représentent la communauté LGBTQ+ dans sa diversité sociale et ethnique, avec des productions venues de partout, du Pérou à l’Iran, en passant par l’Islande et les Etats-Unis», explique-t-il à «Paris Match».

Animateur militant
Le catalogue d’Outplay Films, dispose de quelque 150 titres disponibles en location et à l’achat. Le choix de la VOD plutôt que du streaming a notamment été fait pour rémunérer plus justement les auteurs, selon Thibaut Fougères, qui envisage d’enrichir l’offre grâce à des partenariats. «Lancer la plateforme VOD en plein confinement, c’est aussi assurer la continuité de la mission qu’Outplay, animateur militant du paysage cinématographique LGBTQ+, s’est donnée depuis sa création en 2009», remarque le patron. «Cela permet de maintenir un lien. On pense par exemple aux ados qui vivent en secret leur sexualité, et sont confinés dans leur famille, dans des régions isolées. Avoir accès à une ouverture d’esprit, voir des histoires venues du monde entier, similaires à celles qu’ils vivent, c’est un vrai soutien moral, une aide primordiale.»

Face à un futur incertain pour les petits distributeurs, à commencer par un calendrier qui promet d’être hyper chargé dès la réouverture des salles, la réorientation vers la VOD reste une option. En attendant, voici une sélection de films proposés:

«Deux»

de Filippo Meneghetti (France, Luxembourg, Belgique, 2019).
Nina et Madeleine sont très amoureuses l’une de l’autre. Aux yeux de tous, elles ne sont que de simples voisines vivant au dernier étage de leur immeuble. Au quotidien, elles vont et viennent entre leurs deux appartements et partagent leurs vies ensemble. Personne ne les connaît vraiment, pas même Anne, la fille attentionnée de Madeleine. Jusqu’au jour où un événement tragique fait tout basculer…

«RARA»

de Pepa San Martín (Chili, 2016).
Depuis le divorce de leurs parents, Sara, 12 ans, et sa petite sœur Cata vivent avec leur mère et la compagne de celle-ci. Leur quotidien, fait de tendresse et de complicité, ressemble à celui d’autres familles. Lorsque leur père tente d’obtenir leur garde, l’équilibre de la famille semble mis à l’épreuve…

«Heartstone, un été islandais»

de Guðmundur Arnar Guðmundsson (Islande, 2016).
Un village isolé de pêcheurs en Islande. Deux adolescents, Thor et Christian, vivent un été mouvementé. Tandis que l’un tente de conquérir le cœur d’une fille, l’autre se découvre éprouver des sentiments pour son meilleur ami. À la fin de l’été, lorsque la nature sauvage reprend ses droits sur l’île, il est temps de quitter le terrain de jeu et de devenir adulte.

Plus d’infos sur outplayvod.fr

À lire également