Culture Théâtre

Lesbos à tout prix

24 janvier 2020

Sarah Jane Moloney. Photo: Mehdi Benkler

L’illustre poétesse grecque Sappho est ramenée à la vie et confrontée aux affres de l’époque contemporaine et du futur proche dans la pièce de Sarah Jane Moloney.

«J’aimais les femmes. A mon époque il n’y avait pas d’hommes. On les voyait une fois tous les trois mois. Les femmes étaient partout. J’ai fait un choix.» Avec «SapphoX», Sarah Jane Moloney – lauréate de la bourse d’écriture scénique Stück Labor 2018-19 et dramaturge de la saison ensemble du Poche/Gve – imagine une fiction futuriste dans laquelle elle ressuscite l’illustre poétesse grecque et fait cohabiter différentes ères de l’histoire de l’île de Lesbos.

Née en 630 av. JC, Sappho atterrit à notre époque et traverse ici un siècle, de 1970 à 2070. Ramenée à la vie par deux scientifiques qui lui réclament les vers disparus de ses poèmes amputés, elle se raconte dans tous ses paradoxes, dévoile ses nombreuses contradictions et défie les lois de l’espace-temps. «Je me demande si l’on se permettrait d’exiger la même chose de Socrate ; pour satisfaire la curiosité intellectuelle de tous les Phaon du monde», s’interroge Anna Lemonaki, metteur en scène. «Lui reprocherait-on encore d’aimer ses élèves éphèbes? Pourquoi en vouloir, alors, à Sappho, pour ces mêmes inclinaisons?» Une pièce un brin déjantée qui fait la part belle au féminisme éclairé.

» «SapphoX», de Sarah Jane Moloney, mise en scène Anna Lemonaki. Du lundi 27 janvier au dimanche 9 février. Le Poche; rue du Cheval-Blanc 7, Genève. Plus d’infos et réservations: poche—gve.ch

À lire également