L’effet papillon à pas de loup

Yan Duyvendak – récemment honoré du Grand Prix suisse du théâtre – propose à ses spectateurs un jeu grandeur nature au sein d’espaces publics. Le challenge? Rester «Invisible».

Petit·e, vous aimiez l’aventure, vous cacher sous la table quand la vieille tante Agathe venait prendre le thé, organiser des sociétés secrètes avec vos cousins et faire des bêtises sans jamais vous faire prendre. Invisible, devrait donc combler l’enfant qui sommeille encore quelque part en vous. Ce jeu grandeur nature vous envoie jouer collectivement dans l’espace public, avec comme point de départ un petit scénario et un compte rendu d’expérience. En compagnie d’un groupe de 8 à 12 personnes, vous opérez de minuscules interventions. Ensemble, vous créez une toute petite situation, sensible mais invisible, dont vous êtes simultanément les initiateurs et les spectateurs.

Les participants se retrouvent, à une date et heure fixées en amont, dans un lieu caché et inconnu. Mis au parfum pendant une demi-heure par un passeur ou une passeuse, les joueurs se rendent ensuite dans divers lieux publics (gares, cafés, centres commerciaux…) pour y mettre en place une situation construite, le tout sans se faire repérer.

L’équipe communique via un groupe WhatsApp créé pour l’occasion. Au bout de deux heures, une fois les scénarios épuisés, vous revenez au point de départ pour un débrief d’environ 30 minutes autour d’un verre de l’amitié. A l’issue de l’expérience, vous recevez des actions bonus, l’adresse d’un blog contenant l’ensemble des saynètes à utiliser à votre guise, ainsi que la possibilité de garder le groupe WhatsApp, afin de continuer à jouer.

Pas besoin de compétences spécifiques, mais un tempérament joueur et décontracté peut aider. Un goût pour l’absurde est un atout. Côté pratique, pensez à prendre vos lunettes de super-héros pour lire la marche à suivre des actions à jouer, prévoyez une tenue en adéquation avec la météo et, évidemment, chargez votre smartphone. Si vous êtes un irréductible dépourvu de ce type d’engin, la production en tient quelques-uns à disposition. Aucune excuse donc pour ne pas tenter l’aventure!

» «Invisible», de Yan Duyvendak
Comédie de Genève; bd des Philosophes 6. Du 9 octobre 2019 au 28 mars 2020 me 19h, sa14h30
Lausanne Arsenic; rue de Genève. Jusqu’au 30 novembre je 19h, sa 15h

Laisser un commentaire

*

À lire également