Culture

Viva Forever

C’est officiel: Les Spice Girls se réunissent pour fêter leur 20 ans. Au programme? Une tournée mondiale qui passera près de chez vous! Boules Quiès ou platform shoes, choisissez votre camp!

«I wanna, I wanna, I wanna, I wanna, I wanna really really really wanna zigazig ha», il y a 20 ans, les Spice Girls poussait leur cri primal. Voilà un anniversaire qui ne rajeunit personne mais qui nous réjouit tous! Oui bon d’accord, presque tous. Que les mélomanes se rassurent, Victoria Beckham avouait il y a quelques semaines que son micro était toujours sur off lorsqu’elle chantait avec ses copines, pour le bien de nos oreilles juvéniles. Et alors, leurs fans s’imaginaient que les filles épicées allaient laisser passer un tel jubilé sous silence radio? C’était mal connaître leur tempérament impétueux, encore moins leur sens inné du marketing.

Surtout qu’un peu partout dans le monde, il suffit d’une simple apparition pour que la Spice Mania reprenne, elles le savent bien. Le potentiel est là, comme un trésor intact, suspendu dans le temps, un jackpot assuré en cas de besoin. Après plusieurs semaines de vraies et fausses rumeurs, l’insoutenable suspense touche à sa fin: c’est maintenant confirmé, les Spice Girls se reforment le temps d’une tournée internationale. Au complet, précisons. Car même avec son micro éteint, Posh aime se faire attendre, comme pour rappeler avec une pointe de sadisme à ses copines que la seule qui a vraiment réussi sa vie post-Spice, c’est elle. Mais là c’est bon, les 5 ont sorti leurs agendas pour arrêter quelques dates et ont donné leur accord pour enfiler le costume.

Le temps de l’insouciance
En attendant de ressortir les platform sneakers et autres combis léopard, un rafraîchissement de mémoire s’impose pour comprendre le monde avant et après les Spice Girls. Réunies sur casting en 1994 à Londres, elles représentent un temps insouciant où le spectre du terrorisme n’occupait pas l’espace qu’il occupe dans nos consciences aujourd’hui. Une ère en techno-color, comme une trêve entre le renoncement au glamour du mouvement grunge dans les années 90 et le chaos des années 2000, initié à New York le 11 septembre 2001.

Telles 5 furies lâchées sur les écrans de MTV, elles n’étaient ni très belles, ni très talentueuses. Mais elles avaient une énergie irrésistible et furieusement contagieuse. Elles ne se prenaient pas au sérieux, considérant la bannière du Girl Power qu’elles portaient fièrement comme une invitation à une fête sans fin. Trop beau pour être vrai? Dans tous les cas, lorsque Geri, heu pardon, Ginger Spice décide de se faire la malle en 1998 pour voler de ses propres ailes, le girl band perd sa chanteuse la plus emblématique et le phénomène s’essouffle.

Telles 5 furies lâchées sur les écrans de MTV, elles n’étaient ni très belles, ni très talentueuses. Mais elles avaient une énergie irrésistible et furieusement contagieuse.

Baby Spice a ensuite tenté de se façonner une image plus sophistiquée qui n’a pas réussi à susciter l’intérêt du public et des médias. Verdict? Sans ses couettes, elle est tombée aux oubliettes. De son côté, Posh est partie bouder ailleurs, lovée dans les bras de son mari accessoire fashion/footballeur. David Beckham? Sa vie, son œuvre. Son mariage est de loin ce qui lui a rapporté le plus d’argent et de visibilité. Pendant ce temps, les deux Mel se forgeaient une pseudo crédibilité dans l’univers de la pop: la première, Miss B aka Scary Spice, aux côtés de Missy Elliott pour son premier essai solo, la seconde, mademoiselle C, soit Sporty Spice, avec la complicité de feu Lisa Left Eye du groupe TLC sur le très réussi Never Be The Same Again, gros succès planétaire en 1999.

En 2016, leur retour annoncé coïncide avec un besoin urgent de chanter et danser tous ensemble, envers et contre tout. Pour renouer avec l’innocence, le temps d’un concert et pour toujours. Aux haineux et aux envieux, un seul credo: Spice Up Your Life!

_________________
9 juillet 2016   Thèmes: Étiquettes :

À lire également