Boycottons la boycotteuse de boycott!

Vilaine Madonna! La chanteuse est sourde aux appels des organisations gay qui la somment d’annuler son show de Saint-Pétersbourg, dont la municipalité vient d’adopter une loi homophobe.

«Si tu ne peux pas manifester pour tes droits, manifeste pour n’importe quoi» semble être la devise des organisations gay et lesbiennes russes. Celles-ci ont annoncé qu’elles entendaient protester contre le show de Madonna à Moscou, le 7 août, et à Saint-Pétersbourg, deux jours plus tard. La «material traîtresse» a eu le mauvais goût d’ignorer l’appel au boycott de cette dernière ville, lancé après que son parlement municipal a adopté une loi qui vise à museler les organisations LGBT. Mot d’ordre des manifestants: dénoncer «l’hypocrisie des stars de la pop». Ambitieux. Des militants américains tentent de leur côté d’amadouer la diva. «S’il vous plait, aidez-nous à montrer aux autorités de Saint-Pétersbourg qu’elles ont quelque chose à perdre» avec cette loi, écrit par exemple la journaliste d’origine russe Masha Gessen sur son blog du «New York Times».

«Niet» de la star, ou plutôt du préposé à la page Facebook de cette dernière, qui rappelle que tout son travail porte sur la liberté d’expression: «J’irai à Saint-Pétersbourg pour soutenir la communauté gay et pour donner de la force et de l’inspiration à quiconque est ou se sent opprimé. Je parlerai de cette atrocité ridicule dans mon show.» En attendant, les commentaires s’emballent sur les forums: «Boycottons Madonna!», «Vas-y Madge, montre-leur!», «Lady Gaga a placé la barre très haut, mais tu peux le faire!» Bref, la pression est in-sou-te-nable pour la pop star. Pauvre Mado, prise entre l’enclume des fans dépités qui souhaitent un bide retentissant à son nouvel album et ceux qui l’imaginent déjà, héroïque, menottée par la police russe à sa sortie de scène…

À lire également