«J’ai le sida», le nouveau coup de Lil B

Après son «I’m Gay» controversé, le jeune rappeur qui monte sort un curieux plaidoyer pour le test de dépistage du VIH.

Rappeur engagé ou clown cynique? En tout cas, Lil B a un sacré sens de la communication. Après son «I’m Gay» qui avait pris par surprise aussi bien les milieux du hip-hop que la communauté LGBT, le Californien vient de livrer sur YouTube un nouveau titre, tout aussi lapidaire: «I Got AIDS» (J’ai le sida). A l’approche du 1er Décembre, le rappeur y raconte, en termes crus et à la première personne, l’histoire d’un mec hétéro qui reçoit un test de dépistage positif. En matière de prévention, le message est plutôt rudimentaire: «Ma maman m’avait bien dit: garde ta queue dans ton froc, et tout ira bien.»

Interrogé par MTV News, le jeune artiste de 22 ans joue la carte de la candeur. «Je mens quand je dis que je fais du sexe avec 40 filles. Mais je veux que les gens sachent: si tu fais ça, tu risque d’attraper le sida ou d’autres IST et tu dois t’assurer de te faire un dépistage. Ça, c’est ma contribution au monde, c’est juste de la sincérité, de l’honnêteté, faire quelque chose que j’estime juste.»

Déjà perplexes devant l’opération «I’m Gay», savamment orchestrée sur les réseaux sociaux, les sites LGBT américains notent que ce nouveau morceau aux sonorités electro glaçantes n’est pas aussi anodin qu’il n’y paraît. «Je m’inquiétais de la mettre enceinte / sans savoir qu’elle avait un sida déclaré / et qu’elle continuait à baiser / avec tout le monde (…) J’aurais dû utiliser un préservatif / au lieu de faire confiance à ces femmes.» Elles apprécieront.

À lire également