Un godemiché géant sème l’effroi en ville

Que d’émotions dans la petite ville portugaise d’Aveiro, entre Lisbonne et Porto. Du jour au lendemain, son marché au poisson – autant dire son Saint des Saints – accueille ses clients avec une énorme sculpture de phallus.

«C’est un scandale. C’est manquer de respect à la population et donner une mauvaise image de la ville aux touristes.» «J’ai vu une dame avec son petit-fils qui lui demandait ce que c’était. Elle était paralysée. Finalement, elle lui a répondu que ça représentait un arbre». L’indignation des habitants de la ville portugaise d’Aveiro, cités par le quotidien «Correio da Manhã», se déchaîne depuis que la municipalité a eu la curieuse idée d’exposer un monumental phallus à l’entrée du marché au poisson de la ville. Selon les témoins, l’œuvre a été érigée dans le hall du bâtiment sans une explication. En fait, il s’agissait de marquer le coup d’envoi d’une biennale de céramique.

La pièce par qui le scandale est arrivé serait un «hommage à la terre natale» de l’artiste Umbelina Barros. La conseillère municipale en charge de la culture a promis de retirer la sculpture, admettant qu’elle pouvait être «un petit peu sujette controverse».

À lire également