L'humeur d'Aymeric Dallinge

Vacarme II

Est-ce moi ou le monde entier est en chantier ?

Il me semble que nous sommes en train de modifier tout ce qui s’est fait jusqu’ici. À tous les niveaux. Il y a les travaux routiers, les rénovations de gares ou les assainissements de bâtiments. Mais aussi les réformes de loi, le développement d’idées et la concrétisation des dossiers qui dorment dans les tiroirs depuis longtemps. En parallèle, nous redéfinissons les codes de la société et brisons les murs trop épais.

Les langues se délient quand les repères s’effacent. Comme s’il fallait rattraper le «temps perdu» à se confiner, il y a deux ans de ça.

Le bouton pause s’est à peine relevé que l’accéléré a pris le relais. Il est difficile de maintenir l’équilibre au cœur de mouvements perpétuels. La fatigue se fait sentir. Les masques sont tombés et font faire apparaître les traits tirés. La société est en flammes et des gens périssent.Je vous le dis ici. Il va falloir relever le nez et emprunter des chemins plus accueillants pour trouver l’harmonie.

_________________
23 juin 2022   Thèmes:

Laisser un commentaire

*