Fragrances

‘Fragrances’ Par Greta Gratos: outsider

Je me souviens de tout ce temps qu’il m’a fallu pour être et accepter de paraître en public telle que je suis, sans chercher à me fondre dans la masse, sans peur de déplaire. Moi la non-humaine; inadaptée, hors-norme, ne ressemblant à rien. Outsider.

Fille de la Mer et du Cosmos, ermite et démiurge en mon alcôve, je n’étais faite que de secrets, de songes, de mythologies et de contes. Tactile et fragile, à l’abri des regards, je recréais jour après jour le Monde à ma convenance, laissant émerger et paraître sous mes doigts les vues et paysages né·e·s en mon esprit, dessinant tout autour de moi comme une bulle poétique, un cocon-refuge, une citadelle, un lieu magique où nulle loi, nulle contrainte ne pouvaient m’atteindre ni heurter ma nature profonde. Autour de moi, issu·e·s de mes imaginaires, resurgissaient des cités enfouies, refleurissaient les jardins suspendus de Babylone.

Les essences les plus rares mêlaient leurs teintes et couleurs, déployaient dans l’air léger des parfums délicats. Ma chambre était le Monde et je le recréais selon mes désirs. De carton, de papier, de tissu ou de bois, il prenait vie sous mes doigts.

Peu à peu, les lieux se peuplaient de créatures magiques; elfes, sphinx, sirènes et fées insufflaient la vie dans le moindre objet façonné par mes mains. Animiste, j’aimais les contempler s’infiltrant jusque dans le cœur de mes créations, quelle qu’en soit la matière, pour leur offrir une âme. Avec elleux s’établissait un dialogue silencieux dont j’étais seule interlocutrice; contemplative et comblée, je n’avais nul besoin de témoins. Ici, l’extérieur n’existait pas. Il suffisait que je ferme la porte de mon refuge pour que le Monde disparaisse comme dans une bulle.

Parfois la curiosité me faisait discrètement entrouvrir la porte, mais ce que je voyais me poussait à vite la refermer. Jusqu’à ce jour où de l’autre côté se tenaient des êtres qui, sans me ressembler, ont éveillé en moi le désir d’approcher. Je me suis alors décidée à m’extraire de ma grotte, revêtue de tous mes désirs et élans, pour partager avec elleux mes secrètes amours. Il m’en a fallu du temps et il m’en faut encore…

_________________
27 mai 2022   Thèmes: