Édito

Dancing queer·n·s

Alexandre Lanz. Photo ©Ricardo Caldas
Alexandre Lanz. Photo ©Ricardo Caldas

L’édito du numéro de mars

Les chanteuses pop et les LGBTIQ+, c’est l’histoire sans fin.

Toutes les femmes de ta vie, en nous réunies.

Les chanteuses pop et les LGBTIQ+, c’est chabadabada.

On tombe pour elles dès la plus tendre enfance sans jamais s’en remettre. Envoûtement à charge virale transcendante, haute fidélité en Dolby stéréo. L’alchimie du grand frisson se cristallise à la croisée de sons vibrants, de paroles poignantes, de clips chocs, d’attitudes, de looks féroces et pour couronner le tout, de concerts dignes de Cléopâtre sous MDMA. Les chanteuses pop et les LGBTIQ+, c’est chabadabada.

Contraint d’écouter mon père au piano à longueur de journée, je m’ennuyais sévèrement. Jusqu’au jour où ma tante – sa sœur – m’a donné un petit coup de baguette magique pour m’aider à découvrir des ressources en moi que je ne soupçonnais pas. Elle qui avait un lit rond et ne roulait qu’en bagnole de sport, je me doutais bien qu’elle savourait la vie intensément. Ce jour-là, elle me glissait dans la main cette K7 audio compilée par ses soins. Face A et face B, mon éducation au disco commençait. Point d’orgue de cette montée en puissance, le Voulez-Vous d’ABBA me mettait littéralement en transe. La brosse à cheveux se transformait en micro – accessoire indispensable au lip-sync – et je dansais au milieu du salon, des paillettes plein les yeux. Alex au pays des merveilles!

Une épopée pop peuplée d’amazones disco et autres créatures magnétiques

Ce n’était que le début d’une épopée pop peuplée d’amazones disco et autres créatures magnétiques auxquelles les teenagers aiment s’identifier. Rien n’a vraiment changé. L’excitation est la même quand Fishbach sort un nouveau disque aujourd’hui qu’à l’époque où je passais en boucle le premier single de Kylie, ou plus tard quand Britney Spears contribuait au réchauffement climatique sur la planète MTV avec le clip torride de l’inoubliable I’m a Slave 4 U, ou encore l’entrée dans l’ère des onomatopées sur la pop schlager de Lady Gaga, la Mother Monster de toute une génération.

Dans un éternel état de grâce, les popstars tiennent la promesse d’un monde meilleur et de lendemains qui chantent. Pour cela, on ne cessera jamais de les aimer.

_________________
1er mars 2022   Thèmes: Étiquettes : , ,

À lire également