L'humeur de Dr. Hazbi

Une d’ces couches!

Dr. Hazbi

Dr. Hazbi est enseignant·x universitaire, artiste et politicien·x. Son téléphone est bourré de réflexions qu’iel s’empresse de retranscrire, couche par couche.

Par

Couche #43: Dans un de mes cours sur les groupes marginalisés au travail, j’ai demandé aux étudiant∙e∙x∙s d’écrire un petit texte expliquant certaines pensées et comportements discriminants qu’iels avaient eu avant de suivre le cours. J’ai été très ému∙x par leurs réponses. Elles étaient pleines de sincérité et de réflexivité. Mais ce qui m’a le plus touché c’est de voir que tout ce chemin de déconstruction ne s’est fait qu’en cinq semaines. Comme quoi, quand on veut déconstruire certaines réflexions, c’est possible de le faire très rapidement.

#44: «Don’t judge, evaluate», un conseil que les parents de mon amie Kaori lui ont sans cesse répété. A méditer.

#45: J’ai discuté avec pas mal de mecs gais Albanais et la plupart ont comme plan de vie de se marier avec une femme et d’avoir des enfants, tout en gardant leur sexualité secrète. Au-delà du fait de cacher des rapports sexuels avec d’autres personnes à sa partenaire que je peux questionner, leur vision m’a réconforté dans le nouveau sens que je donne au mariage: un contrat qui peut être signé comme un partenariat pour un projet où la romance et le sexe n’ont pas forcément une valeur centrale.

#46 : Mieux vaut être seul∙e∙x que mâle accompagné∙e∙x.

#47 : Je me demande si ma vie en Suisse n’a pas été, au final, un long travail d’ethnologie plutôt que l’intégration dans une culture d’adoption.

_________________
30 mai 2022   Thèmes: