Bars & Clubs

Queernotzet #3

Sion, sam 3 décembre, 22:00
Bars & Clubs

Dialogai fait sa crise

Genève, sam 3 décembre, 22:00
Culture

Foucault en Californie

Lausanne, ven 2 décembre, 20:00 - sam 17 décembre, 17:00

Bromance

Bromance
Léon Salin continue sa discussion avec Julien. Un homme cisgenre, hétéro, avec qui il partage certaines de ses pensées. Il est fictif, sans être irréel. Julien, ça pourrait être toi, moi et/ou nous.

Cher Julien, je veux être ton ami. Tu es l’heureux élu. Après un scan méticuleux, je t’ai choisi. Pourquoi toi? Parce que tu corresponds parfaitement au stéréotype du bro. Tu es sportif, bruyant, détendu. Tu te fous du style et surtout, tu transpires la confiance masculine qu’on t’a enseignée dès ton arrivée dans ce monde.

Quand on traîne ensemble, on déconne, on s’insulte mutuellement avant de partir en fou rire. On parle de femmes, de bière et de sport. Le mieux, c’est que je suis absolument certain que tu me traites comme one of the guys, car tu n’as aucune idée que je suis trans. Je n’ai pas judicieusement décidé de ton ignorance; tu ne me l’as juste jamais demandé. Alors, sans le savoir, tu participes à la construction adolescente d’un homme trans de 25 ans. Tu remplaces des moments volés par la vie. Cruelle, elle réservait la participation aux groupes de mecs uniquement aux garçons nés avec un pénis. Aujourd’hui, tu me traites comme tel.

Pourquoi les hommes se traitent-ils différemment? Est-ce que toutes les interactions sociales sont régies par nos organes génitaux, par qui pénètre qui? La simplicité d’une telle réalité m’attriste. Me voilà écartelé entre bromance et éthique; me voilà tiraillé entre la révolte à l’encontre de ces cercles qui cultivent la masculinité toxique et l’irrésistible envie d’en faire partie.

Léon est un homme transgenre romand. Il tient les comptes Instagram et TikTok @salinleon dans lesquels il lutte pour une représentation positive des personnes transgenres.