Parler ouvertement du VIH – car cela nous concerne tous!

14 juin 2018 – Parler à d’autres de sa séropositivité est difficile pour de nombreuses personnes concernées. Cependant, de plus en plus de personnes dévoilent leur histoire et contribuent ainsi à lutter contre la stigmatisation qui plane autour du VIH. Elles nous montrent que leur vie vaut tout autant la peine d’être vécue.

Le GSN fête ses 30 ans

6 juin 2018 – Samedi prochain, le Groupe Sida Neuchâtel (GSN) célèbre trois décennies d’activités avec une soirée à la Case à Chocs. L’occasion de se retrouver, de se rencontrer et de simplement prendre une place qui n’est pas toujours donnée.

Assure-toi d’être au clair: Fais les dépistages!

1er mai 2018 – Syphilis, gonorrhée et chlamydia sont des infections bactériennes fréquemment transmises par voie sexuelle et qui restent le plus souvent sans symptômes. Des dépistages adéquats réguliers constituent la seule stratégie réellement efficace.

Le sida, on n’en guérit toujours pas

20 août 2017 – Act Up-Paris se retrouve sous les projecteurs à l’occasion de la sortie dans les salles, ce mercredi, de «120 battements par minute», film récompensé à Cannes, qui retrace son histoire.

«120 battements par minute», une oeuvre choc

21 juillet 2017 – Plébiscité sur la Croisette en mai dernier, le film relatant la lutte contre le sida à travers Act Up a décroché le Grand Prix du jury. Fort, bouleversant, captivant, il méritait la Palme d’or.

Une histoire de fierté

25 juin 2017 – Avec «Pride, Chronique de la révolution gay», le journaliste et écrivain Erik Rémès rassemble des articles publiés entre 1992 et 2005.

Après «120 BPM», épargnez-nous vos louanges

31 mai 2017 – http://www.liberation.fr/debats/2017/05/30/apres-120-bpm-epargnez-nous-vos-louanges_1573285|Didier Lestrade, cofondateur d’Act Up, salue la récompense accordée à Cannes au film de Robin Campillo «120 battements par minute», mais il rappelle que l’engagement a mis ces militants «au ban de la société». «Sur Facebook, écrit-il dans sa tribune dans Libé, les anciens ­redoutent une mania affective qui serait bien différente du mépris que […]