Gays, trans, étrangers… Quand la coopérative se fixe des quotas

26 avril 2018 – Au nom de la lutte contre la gentrification, une coopérative a institué des critères d'attribution de logements sur la base de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre, entre autres. Une volonté qui ne passe pas toujours bien auprès des futurs locataires.