Photo: FB/Bibliothèque féministe La Molène

«Des livres, des tisanes et des luttes»

Une bibliothèque féministe et queer a ouvert ses portes à Lausanne: la Molène, fruit d’une démarche collective originale.

«Des livres, des tisanes et des luttes», proclame une toile pendue à une des fenêtres du bâtiment. Un immeuble occupé des hauts de Lausanne accueille depuis un mois une bibliothèque féministe et queer autogérée: La Molène. Un nom en forme de fleur à la douceur et la résistance incomparables, dotée au surplus de vertus méconnues…

Sur les rayonnages installés dans cette ancienne boucherie, on trouve une collection de livres, mais aussi des BD, des zines et des films, entre autres, rapporte «24 Heures». Loin de l’élitisme, l’endroit accorde une large place aux discussions et à «la fabrication de savoirs autonomes».

Non-mixité choisie
Les théories abolitionnistes, islamophobes, transphobes ou masculinistes, notamment, n’y ont pas leur place. La Molène veut ainsi privilégier «des textes ou des images qui font du bien». Dans le même ordre d’idée, l’accès au local se fait «en non-mixité choisie». En l’occurrence, seules les femmes et les trans y sont admises la plupart du temps. Les hommes cisgenres ne sont accueillis qu’une fois par mois. «Cela permet de pouvoir échanger, discuter, réfléchir et de décompresser sur/à propos de certaines choses sans devoir incessamment expliquer ou argumenter sur tel ou tel comportement ou idée politique face à une personne non concernée par une oppression», explique le collectif sur son blog.

» La Molène; route des Plaines-du-Loup 38, Lausanne bibliolamolene.noblogs.org

À lire également