«Gelding», adepte du naturisme, n'a pas hésité à poser pour Gawker, même s'il a souhaité rester anonyme.

Plus de pénis, plus de problème!

Doté par Mère Nature d’organes génitaux trop volumineux, un Américain se les a fait enlever. Il est ravi de sa condition de «nullo».

Piercings, scarifications, implants… En matière de modifications corporelles, on pensait avoir tout vu. Enfin presque, jusqu’à ce que Gawker nous fasse découvrir «Gelding». Ce sympathique habitant du sud de la Floride nous apprend (et nous montre) qu’il s’est fait amputer du pénis en 2011, après avoir opté pour une ablation des testicules en 1994. Transgenre? Pas du tout: il assume pleinement sa masculinité. «Je reste aussi viril qu’on peut l’imaginer, avec les poils et compagnie, sauf que je n’ai plus les parties.»

Et «Gelding» de raconter qu’il était doté, à l’origine, d’organes sexuels d’une taille hors du commun – au point de lui causer des soucis physiologiques qui l’ont mené plusieurs fois à l’hôpital. «Je devais porter des trucs collant pour éviter de me les écraser en m’asseyant.»

«Bear soumis»
Sexuellement, ce gay est progressivement devenu 100% passif – une position dans laquelle il s’est totalement épanoui. «Bear soumis», il explique avec force détails qu’il a toujours des orgasmes… oui, avec éjaculation. «Les mecs que ma situation excite sont très excités», précise-t-il avec gourmandise. Un ami lui a même forgé un mot pour décrire sa condition: «mascunullo», qu’il abrège «nullo». «Je vois cela comme une démarche vers quelque chose, je ne fuis rien, assure-t-il. De nombreux mecs voient ça positivement.»

» Voir l’article de Gawker

1 comments

Comments are closed.

À lire également