Chasse aux sextoys dans le sanctuaire de la fertilité

Des godemichés industriels polluent une caverne sacrée, sur la côte thaïlandaise. Des offrandes sacrilèges laissées par les visiteurs étrangers, selon les responsables locaux.

Maudits touristes! Les autorités de la province thaïlandaise de Krabi en ont ras-le-bol. Les étrangers qui visitent ce coin de paradis n’ont aucun respect pour les coutumes locales! Parmi ces dernières, celles de la caverne de Phra Nang. Ce sanctuaire dédié à une déesse locale est traditionnellement garni de phallus en bois déposés par des fidèles. Ces offrandes sont censées aider à trouver l’amour, la fertilité et la virilité, rappelle le «Bangkok Post».

De nombreux pénis de bois sculpté ornent le sanctuaire.
De nombreux pénis de bois sculpté ornent le sanctuaire.
Or depuis peu, des moulages en silicone tout droit sortis des sex-shops se glissent au milieu des effigies de bois sculpté. De très mauvais goût, d’autant plus que ces articles sont – en principe – bannis en Thaïlande. Une opération de nettoyage a récemment permis de débarrasser Phra Nang de ces objets sacrilèges.

Selon une autre source, la «Phuket Gazette», un seul sextoy industriel a été retrouvé dans la caverne. «Nous pensons qu’il a été déposé par un touriste qui ne comprend pas vraiment les croyances locales, a expliqué un fonctionnaire de l’office de la culture de Krabi. J’aimerais informer les touristes que les jouets sexuels sont inappropriés en tant qu’offrandes.»

À lire également