La Pride de Kiev grossit à vue d’oeil

Plusieurs milliers de LGBT et alliés ont défilé hier dans les rues de Kiev. Leurs opposants n’étaient qu’une centaine, gardés à distance par un imposant cordon de police.

Du chemin a été parcouru depuis qu’une poignée de LGBT ukrainiens défilaient en catimini dans les rues de leur capitale, lors de la première Pride de 2013. Hier, ce sont 6000 personnes, dont de nombreux officiels européens, qui ont paradé sous les drapeaux arc-en-ciel dans le centre de Kiev à l’occasion de la gay pride. La participation a doublé par rapport à l’année précédente.

Néanmoins, c’est derrière un imposant cordon de sécurité imposant que la manifestation s’est déroulée. Les médias ont rapporté que 5000 hommes avaient été mobilisés pour protéger les marcheurs. De l’autre côté, seule une centaine de militants du groupe d’extrême droite C14 se sont heurtés aux policiers en tentant de barrer la route à la Pride. Pour éviter tout clash, la dispersion de la manifestation s’est faite par métro.

Encourageant
«Malgré les menaces je suis contente. Pour une fois, les personnes LGBT se sont senties en sécurité dans les rues de Kiev. Et c’est encourageant de voir la Pride grossir chaque année», a commenté Ulyana Movchan, de l’ONG Insight, interrogée par le chercheur belge Rémy Bonny.

À lire également