Le plan à quatre vire au cauchemar

Quatre jeunes de la région de Belfort ont été arrêtés six mois après l’agression d’un homme bisexuel, adepte des rencontres gay sur internet.

Une nouvelle affaire de traquenard via un site de rencontres gay s’est déroulé en septembre 2017, rapporte le journal régional français «L’Est républicain». Un trentenaire du plateau de Maîche (région de Montbéliard, à une vingtaine de kilomètres de la frontière suisse) avait convenu d’un plan à plusieurs avec un internaute au milieu de la nuit.

Lorsqu’il a ouvert la porte de son domicile, à 3h30 du matin, il s’est retrouvé face à quatre individus qui l’ont immédiatement roué de coups, avant d’investir le logement. Ils ont fait main basse sur une console de jeux et des appareils électroniques, avant de s’emparer de sa voiture et de le forcer à retirer de l’argent liquide dans des distributeurs de la région.

Secret
Le malheureux a été relâché à 50km de là, près de Belfort. Il ne portera plainte que plusieurs heures plus tard, mais en cachant dans un premier temps la manière dont ses agresseurs sont entrés en contact avec lui. Il faut dire que l’homme, marié, tentait de cacher sa bisexualité à son épouse, absente au moment des faits. C’est finalement en révélant cette circonstance qu’il a permis aux enquêteurs de remonter jusqu’aux quatre suspects.

Les auteurs présumés de l’agression ont été appréhendés mercredi, soit six mois après les faits. Ils ont entre 18 et 24 ans. Le plus jeune a déjà écopé de 15 mois de prison dont 9 avec sursis pour une attaque du même type. «Un mode opératoire lâche et cynique», avait qualifié Alexandre Benoist, substitut du procureur, lors de la première affaire.

À lire également