Luigi Di Maio gay? Un outing très politique

La rumeur d’une possible homosexualité du jeune leader du Mouvement 5 étoiles fait les gorges chaudes en Italie, surtout en pleines négociations gouvernementales, où Di Maio occupe une place centrale.

Il faut croire que les tractations sur la formation d’un nouveau gouvernement italien manquaient un peu de piment. Vittorio Sgarbi, électron libre de la politique transalpine, en a lâché une bonne pincée, vendredi soir sur les écrans de Rai2. Dans une interview en direct, juste après le téléjournal, le journaliste et politicien a lâché que son leader du Mouvement 5 étoiles (M5S) Luigi Di Maio, était gay, et qui plus est «fiancé» avec un de ses hommes de confiance, Vincenzo Spadafora.

Réel ou inventé, le outing de Di Maio (célibataire de 31 ans, séparé depuis peu de sa compagne Silvia) a jeté un froid sur le plateau. Sgarbi a enchaîné: «Je le dis comme un éloge, je pense que le fait d’être homosexuel est un élément en plus. Je serais heureux d’avoir un Premier ministre gay, au sourire calme et affectueux. Il ne me semble pas qu’il n’y ait la moindre honte. Après tout, nous avons des lois qui protègent les couples gay.»

Parti anti-élites et anti-européen, divisé sur les questions sociétales comme la reconnaissance des couples de même sexe, le Mouvement 5 étoiles est en pole position pour prendre la tête de la coalition gouvernementale, après avoir remporté 32% des voix aux législatives du 4 mars.

Climat tendu
La sortie n’a pas été commentée par l’intéressé ni par son entourage, Vittorio Sgarbi n’en étant pas, de toute manière, à son premier dérapage. Dernièrement, le fantasque sexagénaire avait avancé que l’actrice Asia Argento était capable d’agresser le producteur Harvey Weinstein.

Reste que ces rumeurs surviennent dans un climat tendu au sein du M5S, notamment après que le polémiste Luigi Bisignani a dénoncé «l’influence d’un lobby gay» au sein du mouvement. Plusieurs médias italiens y voient une manœuvre politique, exploitant une plaisanterie que Beppe Grillo, fondateur du Mouvement 5 étoiles avait faite sur la possible homosexualité de Di Maio au détour d’un repas, en 2016.

À lire également